Err

NewsletterPour toute nouvelle inscription à la newsletter,
recevez 10% de réduction

Dossier Thématique « La douleur »

La douleur

Nous connaissons tous, à différents degrés, l’expérience de la douleur. Mais qu’en est-il précisément ? KINÉSOINS fait le point sur les différents types de douleur, leurs origines et la prise en charge de cette plainte très fréquente.

Qu’est-ce que la douleur et comment l’évaluer ?

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes”. Association internationale pour l’étude de la douleur 1979

Très simplement, la douleur est une sensation désagréable ressentie par tout ou partie de l’organisme. La douleur est le résultat d’un processus physiologique complexe, qu’il est nécessaire de définir afin de mieux la prendre en charge. En effet, c’est un phénomène très subjectif, dépendant à la fois d’éléments de connaissances, d’émotions, de relations personnelles et de culture propres à chacun. C’est à l’origine un signal d’alerte en cas de danger. Seulement, cette perception peut persister et devenir problématique.
L’évaluation de la douleur se fait avant tout par l’interrogatoire et l’examen clinique de la personne. L’intensité de la douleur est cotée grâce à une échelle numérique simple (ou une échelle visuelle dans certaines conditions). Le retentissement de la (ou des) douleur(s) sur la qualité de vie est également pris en compte.

Les différents types de douleurs

On distingue plusieurs types de douleur, en fonction de leurs origines. Pour être correctement soulagée, la douleur nécessite d’être identifiée et donc classifiée.

Les douleurs neuropathiques ou “fantômes”

Les douleurs neuropathiques sont initiées par une lésion ou un dysfonctionnement du système nerveux. Elles peuvent être d’origine centrale ou périphérique, rendant les situations très variées. Des sensations désagréables sont ressenties, de type fourmillements, de brûlures ou de décharges, potentialisées au moindre stimulus.

Les douleurs nociceptives

Elles sont la conséquence d’un excès de nociception (information transmise par les fibres de la douleur au cerveau). Ce sont les plus courantes, et touchent notamment les muscles et articulations : elles correspondent aux traumatismes (chocs, entorses …) ou sont associées à des phénomènes inflammatoires.

Les douleurs dysfonctionnelles

Elles regroupent par exemple les maux de têtes ou les troubles posturaux (mal de dos). Elles sont souvent la conséquence d’un état psychique destabilisé.

Il existe une autre distinction concernant les types de douleurs : elle se base sur la notion de durée. On parle de douleur “aiguë” pour une durée relativement courte, une douleur “utile” et d’évolution rapide ; et de douleur “chronique” pour une durée anormalement longue (supérieure à trois mois), une douleur complexe et persistante. Néanmoins, la perception de la douleur restant la même, cette distinction ne peut se faire qu’à postériori.

Comment soulager et prévenir la douleur ?

La prise en charge de la douleur se fait de manière globale et personnalisée. Elle vise à limiter la sensation douloureuse dans son intensité et sa durée, et à améliorer la qualité de vie.

Le massage

Technique largement répandue et très diverse, le massage a une action sur les douleurs mécaniques. Il permet de véhiculer des stimuli, inhibant les nocicepteurs (récepteurs du message douloureux). Les muscles sont alors relâchés et les tissus assouplis. Des gels, crèmes et huiles spécifiquement formulés pour ce type de douleur permettent de bénéficier à la fois de l’action mécanique du massage, et des bienfaits des actifs contenus dans ces soins. Enfin, il ne faut pas sous-estimer l’effet psychologique du massage, le contact manuel jouant incontestablement un rôle bénéfique sur la perception de la douleur.

La cryothérapie

L’utilisation du froid est une technique d’analgésie reconnue. L’application notamment de patchs ou d’un gel à effet froid permet de réduire la douleur liée à une lésion traumatique ou à un choc. Le froid est également très efficace sur les tendinites et les douleurs articulaires. Il a l’avantage d’avoir une action immédiate et puissante.

La thermothérapie

Quant à lui, l’effet de la chaleur est bénéfique sur les contractures ou tout autre tension musculaire. Elle améliore également la circulation. Appliqué en massages profonds, un soin chauffant complète parfaitement une séance d’échauffement ou d’étirement. Le réchauffement cutané favorise la sécrétion de substances inhibant la douleur.

La relaxation

Les techniques de relaxation sont nombreuses et variées. Chacun peut opter pour celle(s) qu’il souhaite. Parmi elles, le yoga, la respiration abdominale ou cardiaque, la méditation … La relaxation permet de réduire les tensions musculaires, et de gérer l’anxiété liée à la douleur. Du bout des doigts ou de la paume de main, l’automassage est un allié précieux de votre relaxation. Le Gel de Massage Confort Muscles & Articulations Harpagophytum associe les propriétés de l’arnica et de l’harpagophytum pour soulager les tensions du dos, du cou … et des articulations.

Rééducation physique

La rééducation et la reprise d’une activité physique adaptées sont essentielles. Elle comprend d’une part la phase d’étirement qui vise à diminuer les raideurs et à améliorer la souplesse et d’autre part, le reconditionnement à l’effort : un programme d’exercices précis, personnalisé, régulier et progressif. Afin d’éviter la fatigue et le découragement, le travail ne doit pas être trop intense au départ. La reprise d’activités physiques telles que la marche, le vélo, la natation, la gymnastique … sont recommandées. Pour prendre soin de votre corps et l’apaiser après l’effort, l’automassage avec le Gel de Massage Confort Muscles & Articulations — Hapagophytum vous fera bénéficier de ses vertus apaisantes et drainantes.

Les huiles essentielles contre la douleur

L’aromathérapie offre une aide précieuse pour aider à réduire la douleur de manière douce et naturelle. KINÉSOINS vous préconise l’usage de quatre d’entre elles, sélectionnées pour leurs actions sur la composante à la fois psychique et mécanique de la douleur.

L’Huile Essentielle de Lavande Vraie Bio

L’Huile Essentielle de Lavande Vraie Bio est efficace pour apaiser les tensions et comme décontractant musculaire. Étant donné sa polyvalence, elle convient à tous les âges et dans de nombreuses situations. Elle est également bienfaitrice pour améliorer l’état émotionnel, par son action relaxante et calmante. En réduisant la tension musculaire, elle aide à concilier le sommeil et les problèmes qui se présentent parfois suite à des douleurs intenses ou chroniques. L’Huile Essentielle de Lavande Vraie Bio peut donc être utilisée pour soulager l’anxiété liée à la douleur aiguë ou la baisse de moral liée à la douleur chronique.

L’Huile Essentielle de Menthe Poivrée Bio

L’Huile Essentielle de Menthe Poivrée possède une action anesthésiante et antalgique par effet “glaçon”. Elle entre dans la formulation de nombreux produits de soins à effet froid, leur procurant un soulagement radical et instantané en cas de choc.

L’huile Essentielle de Romarin à Camphre Bio

L’Huile Essentielle de Romarin à Camphre Bio possède une puissante propriété décongestionnante et décontractante. Elle soulage efficacement les jambes endolories par la lourdeur. Elle est salvatrice en cas de courbatures suite à un effort physique intense.

L’Huile Essentielle de Gaulthérie Couchée Bio

L’Huile Essentielle de Gaulthérie Couchée Bio est réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires sur les douleurs articulaires et musculaires. Elle réchauffe, ce qui lui confère une formidable action antalgique. Spécifique aux douleurs articulaires, elle est aussi indiquée en cas de crampes, d’élongation, de tendinite ou de déchirure musculaire.

Appliquées en massage pénétrant local, ces huiles essentielles seront toujours diluées dans une huile végétale très fluide comme celle de macadamia. Pour une action complémentaire et renforcée, vous pouvez également vous orienter vers notre Synergie Muscles et Articulations Bio, composée d’huiles essentielles aux propriétés antidouleurs.

La douleur est donc une sensation à la fois physique et émotionnelle. Sa prise en charge doit être rapide, globale et personnalisée. Elle est déterminée en fonction du type de douleur et de sa chronicité. Plusieurs approches existent, dont le massage à l’aide d’huiles essentielles, qui offre une alternative saine, naturelle et douce.

 
Top