Err

NewsletterPour toute nouvelle inscription à la newsletter,
recevez 10% de réduction
Actualités
  Retour aux actualités

«Les bons gestes pour soulager la crampe de l’écrivain»

13 déc. 2017
<h1>«Les bons gestes pour soulager la crampe de l’écrivain»</h1>

Symptôme apparaissant généralement entre 20 et 50 ans, la crampe de l’écrivain est très handicapante pour les personnes qui en souffrent. Il est pourtant possible d’y remédier de façon naturelle. Voici quelques gestes et recommandations visant à soulager la crampe de l’écrivain.



Origine et symptômes


La crampe de l’écrivain s’apparente le plus souvent à une dystonie de fonction affectant certains muscles impliqués dans la fonction de l’écriture, au niveau des doigts, de la main et de l’avant-bras.



Elle se traduit à l’ordinaire par une simple gêne indolore au niveau de la main, après avoir saisi un stylo et commencé à écrire.



Différentes intensités


Lorsqu’elle est plus prononcée, la poursuite de l’écriture est impossible, ou alors très pénible, maladroite et aléatoire. La crampe de l’écrivain est alors susceptible d’affecter d'autres activités, telles que le rasage, l'application de maquillage, etc.



Les symptômes les plus courants concernent alors l’ensemble du membre supérieur qui subit des postures anormales se traduisant par :


- l’écartement et la flexion du coude,

- une forte pronation de l'avant-bras,

- une flexion ou une extension non naturelle du poignet,

- une crispation des doigts sur le stylo.



Éviter une aggravation du mal


Les différentes attitudes pathologiques prises par le membre supérieur au cours de l’écriture rendent difficile ou impossible sa poursuite. Le déplacement du stylo sur la feuille est obtenu grâce à des mouvements compensatoires de l'épaule qui rendent la rédaction lente, laborieuse et peu ou pas lisible.



Afin de soulager la crampe de l’écrivain et éviter qu’elle ne s’étende à tout le membre supérieur, et évolue, pour les cas les plus graves, vers une dystonie généralisée, des gestes et soins au quotidien sont nécessaires.



Comment soulager la crampe de l’écrivain?


Si les rémissions spontanées ne sont pas rares, il paraît important de connaître les gestes permettant de soulager la crampe de l’écrivain afin de les favoriser.




Soulager la crampe de l’écrivain par la rééducation



Le meilleur moyen naturel pour soulager la crampe de l’écrivain est la rééducation. Celle-ci est effectuée via l’ergothérapie, l’orthophonie, associée à des séances de relaxation. La fatigue et le stress sont en effet des amis de la crampe de l’écrivain…




Les étirements et les massages


Pour soulager la crampe de l’écrivain par la détente des muscles, prenez avis auprès d’un professionnel. Des mouvements correctement effectués permettent de limiter les spasmes musculaires et de s’opposer aux effets mécaniques de la contracture.



Les plantes et huiles essentielles pour soulager la crampe de l’écrivain



Utilisées en soins de massage ciblés incorporant des huiles essentielles, le massage et la rééducation effectués par un thérapeute à l’aide de la crème Harpago & Arnica contribuent à soulager la crampe de l’écrivain. C’est d’ailleurs l’avis de nombreux professionnels, dont C. Mougel, orthophoniste en Haute-Savoie, qui utilise avec succès les produits KINÉSANTÉ depuis de nombreuses années.




 
Top